Services de la M.R.C. de la CÙte-de-GaspÈ
Retour la M.R.C. de la CÙte-de-GaspÈ

Caractéristiques physiques

La MRC La Côte-de-Gaspé occupe un territoire de 4 130,04 km2. Celui-ci peut se diviser en deux parties : d’une part, la zone littorale et, d’autre part, l’intérieur des terres.

Le secteur de l’intérieur des terres couvre la majeure partie de la MRC et comporte un relief assez accidenté. Il est formé des monts Notre-Dame, aboutissement de la chaîne des Appalaches, dont l'altitude varie entre 300 et 700 mètres. Une seule municipalité y est érigée : Murdochville.

La zone littorale, quant à elle, comprend, sur le côté nord, une mince bande de terre coincée entre la mer et la montagne. Son relief est relativement moins accidenté que l’intérieur des terres. La présence de vallées, d’anses et de terrasses a permis l’établissement humain. De Grande-Vallée à Saint-Yvon (Cloridorme), on compte cinq agglomérations séparées par des sections de territoire montagneux. À partir de l’Anse-à-Valleau (Gaspé), le relief se fait plus modéré, les terrasses s’allongent et le milieu bâti s’étend de manière linéaire jusqu’à Cap-des-Rosiers. Même scénario de Cap-aux-Os à Gaspé. Par contre, les secteurs de Haldimand, Douglastown et Wakeham, au sud de la baie de Gaspé, bénéficient d’un relief plutôt plat qui a favorisé la pratique de l’agriculture et un plus grand établissement de résidences à l’intérieur des terres.

Le réseau hydrographique est formé principalement des rivières Saint-Jean, York et Dartmouth, ainsi que de leurs affluents. Ces trois magnifiques rivières à saumon se jettent dans la baie de Gaspé. D’autres rivières d’envergure moindre s’écoulent vers le littoral nord. À l’exception des lacs York, Baillargeon, Fromentaux et Blanchet, la MRC La Côte-de-Gaspé ne compte pas de lacs d’une grande superficie.